17LE MARÉCAGE D'ENNISKILLEN

En 1868, le gouvernement édicta une loi autorisant les municipalités à réaliser des travaux publics de drainage. Cela consistait en une série de fossés de drainage qui soulageaient la région d’une grande quantité d’eau en la dérivant vers les rivières et cours d’eau environnants. Dans les quinze années suivantes, la majeure partie des terres, auparavant sans intérêt, acquit de la valeur. Rien qu’à Brook et Enniskillen, plus de 800 km d'ouvrages de drainage furent créés. Ces communes sont parmi celles qui possèdent les meilleures terres agricoles de la région.

De simple drains comme ceux-ci permettent aux fermiers de maintenir le sol relativement sec.
De simple drains comme ceux-ci permettent aux fermiers de maintenir le sol relativement sec.
L’assèchement du grand marécage d’Enniskillen entraîna des changements très importants. Pour les premiers pionniers, ce fut une bonne chose. Une fois les arbres abattus à fins d’exploitation forestière, la production agricole put commencer. La disparition des eaux stagnantes réduisit le nombre de moustiques, protégeant ainsi les gens de la malaria.

< page précédente page 2 de 3 page suivante >